Venez écouter les chansons et regarder les clips des élèves de 4°3 et de 4°6 du collège Anatole France de Cadillac et des élèves de 4°F du collège François Mitterrand de Créon !

  

 

Dans le cadre du chapitre traitant de la poésie lyrique à travers les siècles en classe de français, et du projet interdisciplinaire et inter-collèges « Chante les mots ! », les élèves des classes de 4°3 et de 4°6 du collège Anatole France de Cadillac et les élèves de la classe de 4°F du collège François Mitterrand de Créon ont découvert le lien qui se tisse originellement entre le texte poétique et la musique, entre la rythmique du vers et celle des sons. Dans l’idée d’expérimenter ce lien, chacun des élèves a été amené à écrire un texte poétique à partir d’un poème lyrique au choix. Suite à l’évaluation et à la correction de ces travaux poétiques, plusieurs d’entre eux ont été retenus pour constituer la trame scripturale d’une chanson composée ensuite en petits groupes en classe de musique. Avec l’aide de leurs professeurs d’éducation musicale, Messieurs Dang, Jaskowiak et Chevalley, les élèves ont ainsi cherché une mélodie propre à souligner l'harmonie du vers. 

Sont alors intervenus bénévolement deux professionnels, Dominique Spagnolo, chef d'orchestre, compositeur, arrangeur pour quelques chanteurs français (Calogero, Stanislas, Obispo, Florent Pagny, Françoise Hardy, Emmanuel Moire, Stromae, Amaury Vassili, Cali...), et Daniel Chevalley, enseignant, chef de chœur et compositeur travaillant régulièrement en lien avec le précédent, lesquels ont enregistré les voix des élèves, réalisé les instrumentations et mixé trois chansons par classe : 

- Sur le texte de Lola Dellis (4°6), « Feindre », deux chansons à la tonalité bien différente, celle de Lola Dellis et Théo Vimeney (4°6) d’une part, celle d’Enzo Fabiani et Esteban Verhelle (4°6) d’autre part ;

- Sur le texte de Lou Richomme et Soraya Ouzineb (4°6), « L’hiver », la chanson de Pauline Leyrat et Anaëlle Delpeyrat (4°6) ; 

 

- Sur le texte de Maïssa Loulier (4°3), « Ton image », la chanson de Maïssa Loulier, Julie Rousselon, Sarah Schockmel (4°3) ; 

  

- Sur le texte de Matis Despujols (4°3), « Comme sous le pont Mirabeau », la chanson de Matis Despujols, Dylan Ribeyrot et Kelyan Hunter (4°3) ;

- Sur le texte de Ninon Sautour (4°3), « Profitons-en ! », la chanson de Martin Lherbet, Mathias Bueno et Safwane Chafeq (4°3) ;

- Sur les textes, « Mon cœur crie ! », « Paradis vert », « Prisonnier de tes pensées », respectivement les chansons des auteurs Juliette Chassagne, Laurie Vinualez, Lisa Lamothe (4°F), Théo André, Titouan Teze, Valentin Arrebot-Natou (4°F), Lorie Boyance, Pauline Hébert, Tiphaine Cazaux (4°F).

*

Julie Rousselon, Maïssa Loulier et Sarah Schockmel (4°3)  ont tenu à rendre compte de leur expérience d’enregistrement... 

« Tout comme les 4°5 l'an passé, nous avons enregistré par petits groupes nos chefs-d'œuvre ! Il semblerait que tout le monde se soit bien amusé...

Quant à nous, quatre jeunes filles très enthousiastes à l'idée de réaliser notre propre musique, nous sommes le premier groupe à avoir enregistré, et nous avons beaucoup apprécié la liberté de composer, de chanter et de faire jouer les instruments comme nous l'entendions. Quel excellent moment ! Nous sommes d'accord pour dire que Daniel Chevalley et Dominique Spagnolo sont « trop sympas », « adorables » ou encore « trop drôles » !

Après avoir terminé l'enregistrement, certains groupes ont eu l’opportunité de tourner un petit clip pendant lequel les élèves ont chanté (tout en évitant le regard de la caméra)...

Finalement, nous voudrions tant revivre cette matinée d’enregistrement ! Et en tant que futures chanteuses, quelle belle expérience que de s’exprimer comme dans un vrai studio !

Nous tenons toutes quatre à remercier Monsieur Dang, qui nous a conseillées durant la mise en forme de notre chanson, ainsi que Monsieur Chevalley et, évidemment, Monsieur Spagnolo qui nous a accompagnées à la guitare et guidées pour l'enregistrement. Ces trois personnes ont fait de leur mieux afin que nous produisions nous-mêmes la chanson de « A à Z ».

Encore merci à eux mais aussi, particulièrement, à Mme Chevalley, que tout le groupe souhaite remercier pour son investissement inestimable. »