De la magie dans les particules

Les élèves de 3e7 ont assisté à un spectacle et ont eu à rédiger une critique. Mme Thomas a décidé de retenir et de publier celle-ci :

Le « Particuloscope » est une pièce de théâtre que notre classe a eu la chance de voir le 8 octobre à la Forge, salle de spectacle de Portets. Elle a été créée par la compagnie Nukki Matti. Elle est jouée par Nathalie Aubin et Sylvie Massiot et mise en mots par Dominique Perez.

Cette pièce va nous permettre de découvrir les différentes particules existantes comme l’électron, le proton, le quark etc…

Les deux personnages, Bing et Bang, dans le brouillard, sont emportés par un tourbillon et atterrissent dans une pièce étrange. Cette pièce contient deux portes, une qui mène au monde de Bing, un monde de science où l’on apprend la chimie et la physique, et une autre qui mène au monde de Bang, un monde totalement différent, un univers forain. Enfin, au centre, nous pouvons voir un point d’interrogation qui va répondre aux questions qu’on lui pose. Ces deux femmes sont bouleversées, elles ne savent ni où elles sont ni ce qui leur arrive. Elles le montrent dans leurs gestes, leurs réactions, leurs émotions mais aussi dans leurs vêtements et leurs cheveux. Par exemple, Bing a une tresse qui part sur le côté droit vers le haut et Bang est toute décoiffée. Leurs habits, eux, sont particuliers. Ils ont chacun une manche courte et une manche longue. Un côté de la blouse de Bing est court et l’autre long.

 

Ensemble, elles vont apprendre à se connaître et à se comprendre en allant dans le monde de l’autre. Au moment où elles essaient de se retrouver, les couleurs, la musique et l’éclairage changent en fonction de leurs mouvements. Plus leurs gestes sont vifs, plus il y a de couleurs ; la musique s’accélère et l’éclairage augmente. Au contraire, moins il y a d’actions, moins il y a de couleurs et plus la musique et l’éclairage diminuent.

De nouveau ensemble, Bing et Bang ont la même devinette en tête : « Elles naissent au même endroit, la même nuit. Ce ne sont pas sœurs, qui sont-elles ? »

La compagnie Nukki Matti a présenté cette pièce de théâtre dans le but de nous apprendre de quoi nous sommes essentiellement faits, à partir de quoi le monde s’est créé et de quoi nous sommes entourés au quotidien. Ces choses sont des molécules faites de millions de particules différentes que l’on ne peut pas voir à l’œil nu. D’ailleurs, même au microscope, la seule chose que nous arrivons à apercevoir est leurs traces.

Bing et Bang, grâce à la science et la magie réunies, créent des choses qu’elles pensaient impossibles à faire.

Elles utilisent des balles en mousse de taille et de couleurs différentes pour représenter les molécules et particules, des maquettes, des instruments et le « Particuloscope ». Ces objets sont peu communs sauf pour les balles et certaines maquettes.

Le « Particuloscope » est une machine d’attractions mystère que Bing et Bang ont fini par inventer. Elle réunit la pensée métaphysique, la connaissance scientifique et l’onirisme.

Il y a 13,7 milliards d’années le Big Bang a libéré une énergie considérable donnant naissance à des millions de particules invisibles que les forces ont rassemblées pour former des milliards de comètes, de planètes et d’étoiles. Nous sommes tous nés de cette poussière d’étoiles, nous sommes donc tous nés au même endroit, la même nuit.

 

Ce spectacle m’a beaucoup appris sur la science que je ne connaissais pas avant. Les deux actrices ont un très bon jeu d’acteur et la pièce est intéressante. Pour moi, la compagnie Nukki Matti a atteint son but.

Zoé Berger 3e7

 

 

 

 

FabCad - le Fablab du collège

FABCAD

Fablab du Collège Anatole France - Cadillac
© 2019 Collège Anatole France - Cadillac. Tous droits réservés. Designed By JoomShaper